Comment créer son job en 24H

Comment créer son job en 24H

 

 

Créer son job sans risque en 24H

 

Cet article, j’étais « Obligé » de le rédiger ! Pourquoi ? Parce que je rencontre beaucoup trop gens pour qui le travail est soi-disant, trop « difficile » à trouver.

 

 

1 – Il y »a d’un coté, trop de gens qui pensent que trouver du travail c’est trop dur, pourtant j’ai rédigé un article simple qui permet à chacun de trouver un boulot « Alimentaire » avec un CV et une lettre de motivation simples, efficaces et rapides à rédiger. L’article se trouve ici.

2 – D’un autre coté, les gens qui veulent travailler pour leur compte mais qui ont peurs des risques et de tout ce qui englobe l’entrepreneuriat classique. J’avais donc rédigé un article sur l’industrie du MLM, vu avec ma propre expérience de plusieurs années dans cette industrie. J’y explique les confusions, comment choisir une bonne entreprise et comment déceler les arnaques. Dans cet article tu y trouveras les astuces pour ne plus tomber dans le panneau mais aussi pour t’aider à trouver une belle entreprise avec qui travailler sereinement. L’article sur le MLM se trouve ici.

3 – Et encore d’un autre coté il y’a les gens qui « pensent » n’avoir aucun savoir-faire, pensant que travailler pour soi c’est trop de risques, que cela demande beaucoup d’argent d’investissement, ou même que les business sur internet ne fonctionnent que par chance.

Ouf…Dans cet écrit je ne reviendrai pas sur les infos que j’ai partagé sur les articles cités ci-dessus, je ne vais pas non plus t’aider à faire fortune. Evidemment dans tous les cas tu devras travailler, mais l’avantage c’est qu’avec plus ou moins 150 euros tu vas pouvoir bosser et gagner de l’argent dans les jours qui viennent.

En lisant cet article tu y verras peut-être des termes dont tu as déjà entendu parlé comme « CESU » Chèque emploi service universel, ou même, auto-entreprise.

ATTENTION, si l’idée même de travailler ou de travailler plus que les autres te pose problème, aucun de mes articles ne t’est destiné, et en toute sympathie je pense que travailler pour ton compte n’est pas fait pour toi à l’heure actuelle.

Cet article est fondé sur 5 années d’expérience en tant qu’indépendant, mais aussi sur mon quotidien actuel.

 


Travailler pour soi ?!


 

Bonne ou mauvaise idée ? Haha, je crois que les deux avis sont vrais, tout dépend à qui tu le demandes !

Mon avis,

Les avantages:

  • Pas de patron
  • Pas de collègue relou
  • Tu choisis tes revenus (Selon ton activité)
  • Tu bosses quand tu veux
  • Tu te lèves à l’heure que tu veux
  • Tu vis la relation souhaitée avec tes clients
  • Tu peux travailler plus ou moins
  • Tu adaptes ton emploi du temps

J’en ai encore plein en réserve…

Les moins:

  • Tu travailles souvent seul(e) (Même pour un solitaire c’est parfois dur, mais ça dépend de l’activité)
  • Tu n’obtiens pas toujours les mêmes revenus
  • Tu dois t’auto-discipliner
  • Pas de sécurité financière (Selon l’activité)
  • Difficile pour un prêt et tout ce qui concerne la Banque (Selon tes revenus et les résultats de ton entreprise)

J’en ai également plein d’autres en réserve.

Quand je dis « Selon l’activité » ce n’est pas pour me décharger de précisions supplémentaires.

Disons que, 

J’ai rencontré des gens dans le MLM qui pour 25 euros d’investissement à l’année leur faisaient gagner des dizaines de milliers d’euros mensuel, eux ont une sécurité financière en tant qu’indépendant, alors que dans mon activité actuelle, je n’en ai pas.

Quand je dis « Tu travailles souvent seul(e) », c’est que souvent quand tu démarres et surtout sans associé(es), tu n’as pas forcément les finances pour t’entourer d’autres professionnels et prestataires qu’il faudra rémunérer)

Mais tous cela dépend de tes activités pro, de ce que tu veux faire ou ne pas faire, et de tes ambitions, etc.

J’ai rédigé cet article pour te partager les solutions qui me permettent de me séparer d’un patron, d’avoir des revenus modestes (Mais présents) d’être payer plus que le (SMIC horaire), de travailler quand je veux (Mais régulièrement). Je vais pas te mentir. J’aime bien mon taf, mais cela reste alimentaire, j’ai bien d’autres ambitions qui correspondent mieux à mes attentes financières, et de carrière.

Mais peut-être que tu es un homme ou une femme seul(e) depuis peu, avec des enfants à charges, peut-être es-tu étudiant(e), peut-être que tu ne veux plus de patron ? Peut-être que tu es retraité(e), peut-être même que tu n’as pas d’idée ou même que l’idée te plait et que tu souhaites en créer un véritable empire.

Peu importe, cette solution peut aussi être une piste sur une longue carrière professionnelle. Car dans mon parcours, je n’ai pas développer les possibilités au maximum (par choix). En revanche j’ai rencontré des entrepreneurs qui l’on fait.

 

 


Auto-entrepreneur


 

Tu vas sur « lauto-entrepreneur.fr » à ne pas confondre avec « auto-entrepreneur.fr » qui n’est pas le portail officiel.

C’est le bon ———->    

Tu créer ton activité en 5-10 minutes, tu envoies quelques documents et c’est fini. Tu n’as plus qu’à attendre un mail de confirmation ainsi que le document officiel que tu recevras par courrier postal.

Voilà, tu sais tout,

Bon allez, a+

 


Centre de formalités des entreprises


 

 

Non sérieusement, c’est presque ça, en fait c’est très simplifié. Mais je t’invite, si tu en as envie, de faire les choses encore mieux si tu as un peu de temps à investir, en prenant rendez-vous avec un conseiller dans un centre spécialisé pour te guider dans ta démarche. Rends-toi dans une CCI de France.

Si tu décides de le faire sur internet, comme je l’ai toujours fait, tu devras bien faire attention à ce qui est écrit, ne pas aller trop vite. Personnellement, j’ai fais plusieurs fois cette déclaration en 5 ans,  parfois je fermais mon entreprise et la recréait dans un domaine presque similaire, (par caprice sans doute). Je te déconseille de t’amuser à ça, parce que cela te pénalise, tu ne peux pas recréer la même activité pendant plusieurs années si tu fermes ton auto-entreprise avant 1 an d’exercice, (une connerie du genre).

 

Les charges:

Ne t’inquiète pas, si tu déclares un chiffre d’affaire de 0 euro, parce que tu ne travailles pas, tu payeras 0 euro de charge.
Pas de chiffre d’affaire, pas de gain, pas de charge, donc avant de fermer ton auto-entreprise parce que tu en as marre, réfléchis, car fermer ou non tu ne payeras rien si tu ne gagnes rien.

 

 


Avec ou sans diplôme ?


ATTENTION, selon l’activité que tu choisis, tu devras justifier d’un diplôme reconnu par l’état ou justifier de trois ans d’expérience dans une entreprise, avec justificatifs à l’appui.

Mais dans le genre de cas que je te présente tu n’as pas besoin de diplôme, ni besoin d’être un génie et non plus besoin d’être extrêmement courageux. (Mais un peu quand même).

N’hésite surtout pas à les contacter pour demander si le métier que tu proposes demande un diplôme ou pas. CCI France

 

La prestation de services aux particuliers

 

Beaucoup de gens ne prennent pas au sérieux ce genre d’activité, avant le jour ou ils ont besoin de quelqu’un pour tondre leur pelouse, installer des tringles à rideaux, tailler des haies, ou bricoler.

Je dois admettre aussi que nombreux savent qu’il y’a beaucoup de demandes pour peu de gens qui se lancent. Si tu fais bien ton boulot, que tes tarifs sont bons, que tu te rends disponible et arrangeant pour tes clients chéri(e)s, c’est le bouche-à-oreille qui fera le boulot.

 


Quel régime ?


 

Dans le cas que je vais te présenter, tu seras sur le régime de la « Prestation de services » qui est taxé à 26% maximum de ton chiffre d’affaire. Je dis maximum car tu peux faire une demande d’aide à la création d’entreprise (ACCRE).

Cette demande peut t’apporter plusieurs aides financières, si tu es bénéficiaire de l’allocation chômage, mais aussi te permettre de payer la première année, un truc comme 6% de charge sur ton CA (Chiffre d’affaire). Cela augmente la deuxième année jusqu’a 12% (Sans précision), mais plafonné à 26%.
(Tu peux faire la demande, même si tu ne touche pas d’allocation chômage)

Prenons exemple sur une base maxi de 26% de charge sur un tarif à 20€/H que tu factures à tes clients, tu devras donner 5,20 euros à l’état.
Avec ce calcul il restera 14,80 euros de bénéfice pour ton entreprise.

Imaginons que tu travailles 20H par semaine, juste chez des clients, je parle de travails rémunérés, sans compter le temps que tu travailles pour ton site, ta pub, etc, qui n’est pas rémunéré.

20 heures/semaines, donc 80 Heures/mois, fois 20 euros/heure = 1600 euros, moins 26% de charge = 1184 euros de bénéfice pour ton entreprise.
1184 euros n’est pas ton salaire, mais ton bénéfice, c’est dans celui-ci que tu vas piocher ton salaire, mais attention, ton entreprise a besoin d’argent pour ses frais professionnels, imprévus, etc.

Mais l’idée pour toi est de travailler environ 35-40h mensuel facturés à tes clients pour générer plus de chiffre d’affaire.

Comprends une chose importante, 26% de charge est environ deux fois moins qu’un entrepreneur classique qui lui payera des charges même si il ne travaille pas. Le statut d’auto-entrepreneur est un cadeau pour se mettre le pied à l’étrier.

Les charges annexes

 

A mes débuts, je voyais très grand, mais pas au bon endroit, je travaillais beaucoup sur le marketing, visuel, pubs, site, image et pas suffisamment chez mes clients. Ce sont tes clients qui ont l’argent, il est alors important de travailler d’avantage chez eux, plutôt que sur l’image que tu veux donner à ton entreprise.

Je voulais aussi des locaux, un bureau, etc. Mais tu vas vite comprendre que moins tu as de charge mieux tu te portes. Le mieux c’est d’inscrire ton entreprise à l’adresse de ton domicile, de ne pas avoir de locaux, et d’investir doucement mais « bien » dans le matériel que tu as besoin.

 

Les dépenses couteuses

 

Tes dépenses doivent être moindres, en tant qu’auto-entrepreneur l’entreprise c’est toi, mais tu as deux comptes bancaires séparés. Ne fais pas de frais perso avec ton compte pro, évite les frais coûteux, resto, etc, reste modeste à tes débuts. (Même si ça fonctionne bien, tu profiteras l’année suivante).

Les dépenses coûteuses à éviter sont par exemple, les restaurants, les forfaits téléphones professionnels, les abonnements « Pages Jaunes », etc.

 

 

Le matos pas cher

 

 

A mes débuts, j’achetais mon matériel au moins chers. Exemple pour un taille haie que j’ai acheté 100 euros, neuf dans une grande surface.

Je l’ai envoyé en réparation quelques semaines plus tard, j’en ai racheté un autre plus cher avec un bon rapport qualité prix mais celui-ci ne démarrait pas tout le temps, il avait du mal à tailler trop longtemps et trop profond. Je l’ai payé 180 euros, sachant que le premier environ 100 euros, pour l’achat des deux cela me revenait à presque 300 euros.
Finalement, pour ce prix là je pouvais m’acheter un taille haie professionnel d’une marque bien connue.

Tu n’imagines même pas le temps que j’ai perdu à en racheter un, qui en plus fonctionne 1 fois sur 2.

En effet la demande de renvoi du premier taille haie chez son fabricant demandait 3 semaines et aucun prêt possible… Je n’ai pas pu finir ma prestation, je n’ai pas facturer mon client, donc pas d’argent, pas de chiffre, perte d’un client, juste parce que je n’ai pas investi dans du bon matériel dès le départ.
(La lose)

Tu peux vivre bien avec ce statut, si tu factures en moyenne 160 heures par mois à 19-21 euros de l’heure (Pour le type de prestations cités plus bas). Il te faudra également compter le travail interne, qui lui non plus, ne se fera pas tout seul.

C’est à mon avis, le statut le plus intéressant quand tu démarres ton entreprise seul, avec peu d’argent et avec tes propres compétences et/ou des diplômes bien précis.

 


Quoi faire ?


 

 

Tu ne sais rien faire ? Tu n’as pas une petite idée ? Aurais-tu de petites compétences en:

  • Informatique
  • Installation téléphonie, smartphone, PC, Mac, petits dépannages, etc
  • Organisation administrative et paperasse
  • Tonte de pelouse
  • Taille de haies
  • As-tu des bras pour aider à déménager ? Bêcher de la terre ?
  • Te salir les mains et aider des gens dans leurs travaux ?
  • Tu pourrais faire les courses pour les anciens ?
  • Tu sais coudre ? Repasser le linge ?
  • Tu sais faire le ménage ?
  • Tu sais passer le Karcher ?
  • Peindre un meuble
  • Monter un meuble
  • Surveiller ou promener les animaux ?

En gros, as-tu envie de bosser ? Veux-tu te salir un peu les mains ? As-tu envie d’échanger ton temps libre contre de l’argent ? C’est mieux que rien, n’es-tu pas d’accord ?

Ne t’inquiète pas, les gens ont de l’argent et ils te le donnerons avec grand plaisir si tu leur évites de perdre du temps et de l’énergie en se tapant ce type de corvées.

C’est quoi comme métier au juste ?

 

On appelle ce métier « Prestataire de services auprès des particuliers » et/ou aux entreprises.

Le petit hic est qu’à partir du moment ou tu possèdes une entreprise, il est préférable d’avoir un peu de matériel.

Au minimum:

  • Une tondeuse thermique
  • Un taille haie thermique
  • Une voiture
  • Quelques ustensiles de ménage/nettoyage et de peinture

Tu peux aussi prévenir tes nouveaux clients que tu démarres, et mettre des tarifs moins chers, utiliser leurs matériels au début.

Au vues de cette activité qui est dans les services à la personnes, tu peux facilement faire une demande d’agrément, afin de faire bénéficier de 50% de déduction ou de crédit d’impôt à ton client. Regarde ici

(C’est une demande très importante, car si ton tarif est de 20 euros de l’heure et que tes clients bénéficie de 50% de déduction ou crédit d’impôt, ils verront 10 euros de l’heure et plus 20.)

 

 


Le statut CESU


 

J’en étais déjà conscient, mais il y’a quelques jours, je fus la rencontre de nouveaux clients, dont l’un d’eux me dit lors de notre discussion « En fait, vous ne prenez que le bon dans cette activité », exactement, lui répondis-je.

Et c’est essentiellement pour cette deuxième partie d’article que je suis le plus fier, parce que c’est une méthode vraiment simple et rapide à mettre en place. En effet la majorité des gens qui ferons appel à vous, connaissent de près ou de loin le « CESU », le fameux le chèque emploi service universel.

Il existe plusieurs modèles de « CESU », je vais effleurer quelques différents moyens de paiements possibles avec ce titre. Mais si vous souhaitez devenir incollable à ce sujet, voici leurs sites cesu et CRcesu.

 


CESU


Mais ne vous inquiétez pas, pour vous c’est très simple, le premier site « CESU » vous permet d’avoir un accès en  ligne pour y retrouver certains documents mais surtout vos fiches de paies.
Oui des fiches de paies, car votre client est « Officiellement » votre employeur car il vas payer un petit % de charges sur ce que vous lui faites payer.
Mais entre nous, « je n’ai pas de patron, je n’ai que des clients ».
Mais, pour la bonne compréhension de l’article et des termes officiels j’utiliserai le terme « employeur » et non « client ». L’avantage du fait qu’ils vous déclarent auprès de l’urssaf, vous donne l’opportunité d’avoir des fiches de paies classiques et officielles de tous vos employeurs CESU.

 

 


CRCESU


Le deuxième site susnommé, CRcesu est le centre de remboursement, il va être utile pour les différents paiements de vos employeurs.

Vos employeurs peuvent vous régler avec des tickets ou chèques pré-remplis d’un certain montant, cela peut être des chèques domicile ou autres, en rapport avec les services à la personne.
(Attention aux dates indiquées sur le ticket)
C’est sur ce site que vous entrerez les codes du ticket afin que CRcesu vous paie en virement.
(Uniquement si vous êtes payé avec ces tickets).

 

Mais certains de vos employeurs de confiance peuvent aussi vous faire le virement via ce centre de paiements, et ce, sans votre intervention.
Vous y verrez le libellé « CRcesu » sur votre compte bancaire.

 

 

Egalement, vos employeurs pourront vous payer en espèce ou en chèque simple, et quand les deux parties le souhaitent, faire une déclaration auprès de CESU.
Dans toutes ces situations, vous trouverez chaque mois suivant, vos bulletins de salaire sur votre compte Cesu.

Je ne vais pas les lister comme dans la première partie, mais rappelez-vous que vous êtes « officiellement » salarié mais, sans le patron relou, sans contraintes horaires, vous choisissez vos tarifs, pas de paperasse, que des revenus net, vos employeurs bénéficierons de 50% de déduction ou de crédit d’impôt si ils ne sont pas imposable, cela veut dire que l’état leurs verse l’année suivante en moyenne la moitié de ce qu’ils vous ont payé.

Aux yeux de l’état vous n’êtes pas travailleur indépendant, mais salarié. Les avantages de ce statut sont plus nombreux que les inconvénients. (A mon goût)

 


Pour faire votre déclaration vos employeurs auront besoin de votre:

  • Nom, Prénom
  • Date et lieux de naissance (56)
  • Adresse de votre domicile
  • Numéro de SS « Sécurité social » se trouvant sur votre carte vitale ou un document attestant votre affiliation au régime de la SS française.

Vous pouvez prendre entre 10 et 15 euros de l’heure et n’utiliser que le matériel de vos employeurs, ce qui évite l’investissement, l’entretien, etc. (Le SMIC/Horaire net est, je crois inférieur à 8 euros.)

 

Déplacements de moins de 2 heures

 

Prévoyez un tarif déplacements.

Exemple: Je prends 25 euros la prestation de moins de 2 heures, parce que si je fais 40 minutes aller-retour pour un dépannage urgent qui dure 10-15 minutes, je prends combien ? 2 euros ?

Non, il faut un tarif qui vous garantit une rentabilité financière d’au moins 2 ou 3 heures de travail, même si l’intervention dure 10 minutes, vous devez faire payer un forfait minimum. (25-30 euros)

 

 

 


Mes suggestions 


 

Évitez de négocier vos tarifs, vous n’êtes pas une braderie !

Soyez charismatique, confiant et ne perdez pas votre temps avec des abrutis. Soyez simple et évitez de vous faire passer pour quelqu’un que tu vous n’êtes pas. Intervenez uniquement sur des prestations que vous êtes capable d’assumer et que vous savez faire. Déplacez-vous pour voir les chantiers, si vous n’êtes pas sûr de la prestation.

Ne soyez pas trop difficile, une petite prestation peut en amener une grosse.

Ce job ne fait pas extrêmement rêver en apparence, mais il dépanne comme il peut changer une vie. Chacun peut y trouver son bonheur la dedans.

Par ce Blog, vous comprendrez que j’entreprends également sur internet, mais tous le monde n’en a pas envie et préfère s’atteler à des jobs simples et efficaces, alors les amis partagez cet article au maximum.

Ce n’est pas tout à fait en apparence le même style d’article que les précédents, mais je tiens à partager mon message sur ce job qui de nombreuses fois m’a relevé et qui aujourd’hui au quotidien me challenge et me fait vivre en me permettant de développer mes projets. Il me donne de l’argent et du temps pour écrire et me rappeler que je suis un homme libre.

 

 


Comment se faire connaitre ?


 

 

Pour ceux qui me connaissent, vous le savez, j’aime faire les choses simplement. J’ai passé beaucoup de temps à focaliser toute mon attention sur les contours des choses et l’image que je projetais, sans forcément amorcer l’action.

C’est pour cela qu’aujourd’hui mon conseil est de faire simple, ne vous embêtez pas à jouer les grands seigneurs, et claquer des fortunes dans la pub.

1 – Le meilleur moyen est le bouche à oreilles, donc focalisez-vous sur le fait de rendre vos clients satisfaits.

2 – Papiers format A4 pas cher (4-5 euros la rame de 500), imprimante de base (50 euros), cartouche, (10 fois moins cher) sur Amazon. Voilà comment je créer ma pub pas cher, j’imprime des milliers d’affiches avec une imprimante simple que j’ai depuis 6 ans. Sur ces affiches il y’a les services que je propose, mes tarifs, mes coordonnées, et le moyen de règlement. C’EST TOUT !

Vous pouvez aussi imprimer des flyers sur un site spécialisé du genre, Vistaprint. C’est plus cher mais c’est bien aussi.

Ensuite vous les distribuez sur les pare-brises de voitures sur les grandes surface en ayant demandé l’autorisation auprès de la grande surface, ou dans les petits commerces, et même dans les boites aux lettres.

La distribution des affiches est à faire une à trois fois par semaine sur du très long terme.

Il n’y a rien de magique et je pourrais vous donner pleins d’anecdotes encourageantes et d’autres moins, mais je vais vous laisser savourer l’inconnu.

La facilité d’action réside dans la simplicité.



Laisse un commentaire et abonne-toi  😉   
Inspire-toi de mes citations

Donne une extension à ton leadership et rends-toi sur ma chaine Youtube !

A+,
Adrien

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *